Portrait


VALERIE VALENTINE, designer française renommée, suit ses propres intuitions dans le domaine des couleurs, des textures et des formes.

Un des plus célèbres et emblématiques est : sa rose.
Dans cette pièce très évocatrice, le cuir est travaillé afin de ressembler au plus près au velours des pétales, et le cristal Swarovski apporte mouvement et lumière.

VALERIE VALENTINE bouleverse la tradition en insufflant davantage de dynamisme, d’intemporalité et de grâce : «Tout est source d’inspiration» dit-elle.


Interview

 
  • Votre parcours vous a quasiment vue tomber dans le cuir comme dans une potion magique !

    C’est vrai que mon histoire est intimement liée à cette matière. Avant de créer des accessoires pour cheveux, j’ai eu la chance de m’occuper d’un atelier de vêtements de cuir. Mon goût pour les belles peausseries, notamment exotiques, est né là... Le contact avec ces très belles matières, mais aussi ces artisans dont j’ai beaucoup appris a été, je crois, vraiment déterminant.

  •  
  • En 1991, vous vous tournez vers l’accessoire pour cheveux et lancez une première collection, racontez-­nous !

    Cette première collection est le fruit d’une rencontre créative avec ma propre soeur ! Elle venait d’une société fabricant des barettes, je manipulais le cuir... Nous avons créé des barettes en cuir, en commençant de façon très artisanale, à la maison ! Puis la collection a plu et a été distribuée chez Sephora, Agatha et dans les grands magasins.

  •  
  • Dans le processus de création, privilégiez-­vous le dessin ou l’inspiration qui naît de la matière elle-­même ?

    Je ne dessine rien au préalable, j’ai besoin de créer chaque modèle en ayant les matières dans les mains. Parfois le modèle prend forme au fil de ces manipulations, et parfois c’est une idée précise qui guide la recherche de matières, comme pour les fleurs, qui sont emblématiques de nos collections. Je m’inspire aussi des couleurs de saison, des couleurs prisées par la mode. Tout est permis !